Association Française de Parents d’Enfants et d’Adultes en Difficulté d’Apprentissage du langage écrit et oral

Article

Le redoublement

mardi 12 octobre 2010, par Webmaster

Chaque fin d’année le passage en classe supérieur sera à décider. S’il est refusé vous pouvez vous y opposer. Cette décision est individuelle et nous n’avons pas de conseil à vous donner.

Néanmoins quelques informations sont importantes :

- Il ne faut pas attendre le mois de juin pour que l’école vous informe de cette situation et pour vous préoccuper du problème.
- Un élève sévèrement dyslexique-dysorthographique peut ne jamais devenir un bon lecteur et faire toute sa vie beaucoup de fautes d’orthographe. Son intelligence peut pour autant (et paradoxalement pour certains !) être tout à fait préservée. Il serait donc inutile de le maintenir dans une classe pour espérer des progrès dans ces domaines où réside le déficit. Ce serait doublement néfaste pour l’enfant : perte de confiance en lui, échec prolongé.